Soins palliatifs à domicile

On peut considérer les soins palliatifs comme des soins délivrés à une personne âgée atteinte d’une maladie grave, évolutive ou en phase terminale. Quand est-ce que les soins palliatifs deviennent nécessaires ? Lorsqu’il est avéré que les soins curatifs ne peuvent plus guérir ou ralentir l’évolution d’une maladie ou encore lorsqu’ils ne produisent plus leur effet habituel, les soins palliatifs s’imposent naturellement. Leur raison d’être est de maintenir chez la personne en fin de vie un certain confort physique et psychologique, et ce, autant que possible. Il est vrai que ces soins peuvent être dispensés à l’hôpital ou en EPHAD, mais certaines familles optent également pour les soins à domicile.

Soins palliatifs à domicile : Qui peut en bénéficier ?

Pour faire simple, toute personne âgée en fin de vie peut demander à recevoir des soins palliatifs à domicile. Aussi, quel que soit l’âge, toute personne souffrant d’une maladie grave en phase avancée peut également en faire la demande. En réalité, aucune condition spécifique n’est exigée. Plusieurs facteurs influencent la durée des soins palliatifs à domicile. En outre, cela varie d’un cas à l’autre.

Si l’état du patient l’exige cependant, les soins palliatifs à domicile n’excluent pas des périodes d’hospitalisation. C’est à ce niveau que l’avis conforme du médecin traitant devient nécessaire. Le consentement de la personne en fin de vie ainsi que celui de ses proches entre également en ligne de compte. Pour organiser les soins palliatifs, il faut inclure les professionnels de santé dans l’équation.

Soins palliatifs à domicile : qui contacter ?

Divers professionnels de santé sont généralement impliqués dans le processus des soins palliatifs à domicile. Il s’agit entre autres des médecins, des infirmiers, orthophonistes, des psychologues, des pharmaciens ou même des kinésithérapeutes. Ils sont ainsi répartis dans différents services de soins palliatifs à domicile.

HAD – HOSPITALISATION À DOMICILE

Il convient de préciser d’entrée de jeu que les soins à domicile doivent toujours se faire sur prescription médicale. Lorsque cette condition est remplie, les professionnels de santé peuvent intervenir au domicile du patient ou de la personne âgée pour lui procurer des soins médicaux et paramédicaux. On retrouve les services d’hospitalisation à domicile dans presque tous les départements.

Cela étant dit, le service d’Hospitalisation À Domicile (HAD) peut prendre en charge des personnes âgées dans les Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). L’Assurance maladie prend en charge ce service à hauteur de 80 %. La durée des soins va dépendre de la nature et de l’évolution de votre état de santé.

EMSP — ÉQUIPES MOBILES DE SOINS PALLIATIFS

Les EMSP sont composés de médecins, infirmiers, psychologues et bénévoles spécialisés en soins palliatifs. Pour accompagner les personnes âgées, malades, ou en fin de vie, les professionnels de ce service peuvent se déplacer jusqu’à leurs domiciles. C’est pour cette raison qu’ils sont d’une grande aide, même dans les zones où il n’existe pas de réseau de soins palliatifs. L’EMSP peut aussi conseiller ou former les professionnels de santé.

SSIAD — SERVICES ET SOINS INFIRMIERS À DOMICILE

Les SSIAD sont des établissements médico-sociaux proposant des services et soins infirmiers à domicile. Ils peuvent également intervenir dans le cadre des soins palliatifs à domicile pour personnes en fin de vie.

RÉSEAUX DE SANTÉ

Le rôle des réseaux de santé est avant tout de coordonner les différents professionnels qui interviennent à domicile. L’objectif étant de faire le nécessaire pour que les personnes ayant besoin de soins palliatifs n’aient pas besoin de se déplacer. Les réseaux de santé interviennent aussi bien dans le domaine médical que dans le domaine social et psychologique.

Sur le plan médical, ils assurent la continuité des soins avec les établissements de santé et les médecins. Sur le plan social, ils assurent la continuité avec les services sociaux de la ville. Les réseaux de santé ont également pour mission de former et d’informer en matière de soins palliatifs.

Les aides pour les soins palliatifs à domicile

Une personne ayant besoin de soins palliatifs à domicile peut solliciter différentes aides. Notamment une Allocation personnelle d’autonomie (APA), une Allocation journalière d’accompagnement d’une personne en fin de vie (AJAP), ou encore une aide auprès du Fonds national d’action sociale de la CNAMTS. La mutuelle ou l’assurance peut également être d’une grande aide (le cas échéant).

À titre d’indication, l’AJAP est surtout destinée aux proches de la personne qui reçoit les soins palliatifs. De manière générale, ces différentes aides peuvent servir à se procurer du matériel nécessaire pour le confort et le maintien à domicile.

Commenter, poser une question