Précautions anti COVID pour les aides à domiciles

Le coronavirus a complètement bouleversé nos habitudes quotidiennes et le secteur des aides à domicile n’est pas en reste. Au contraire, les professionnels de ce domaine doivent être encore plus prudents compte tenu de la catégorie de personnes qui bénéficie de leurs services ; les personnes du troisième âge dans la plupart des cas.

Avec un taux de létalité de 5 fois supérieur à la moyenne chez les personnes âgées, la COVID-19 représente un danger permanent pour cette tranche de la population. Maitriser les risques de transmission et les dispositions à prendre pour éviter la contamination devient crucial pour les professionnels d’aide à domicile et ce pendant de nombreux mois avant que la vaccination permette de reprendre des habitudes normales.

Risques de transmissions de la Covid19

L’évaluation des risques de contamination est au cœur de la démarche de prévention du Coronavirus. Voici quelques risques ;

  • Quand une personne contaminée tousse ou éternue, les postillons projetés constituent un risque réel de contamination. Même sans le savoir, vous pouvez être porteur de virus et le transmettre. Vos postillons peuvent être contagieux même si vous ne présentez pas les symptômes de COVID-19.
  • Porter des mains non lavées ou un objet contaminé sur le visage constitue également un risque de contamination. À titre d’indication, le virus peut survivre quelques jours, voir quelques heures sur les surfaces et les objets.
  • Quand vous respirez un air contaminé, vous risquez également la contamination. Ce risque s’accroit lorsque vous êtes dans des espaces clos et mal aérés.

Précautions générales pour empêcher la Covid19 de se répandre

Contrairement à certaines activités qui ont connu une période de suspension et ont des protocoles pour reprendre avec précaution de manière atténuée, la santé est un domaine d’activité qui ne peut pas connaitre de pause, encore moins en période de crise sanitaire. C’est fort de ce constat que les autorités compétentes ont établi un Protocole National pour assurer la santé et la sécurité des personnes. Voici les grandes lignes pour ce qui est de l’aide à domicile :

  • Mesures organisationnelles : il s’agit ici entre autres de pratiquer une politique d’étalement horaire pour éviter les pics d’affluence, respecter les gestes barrières et les mesures d’hygiène, suspendre les moments de convivialité, s’assurer du bon fonctionnement du système de ventilation, désigner un référent COVID, isoler les personnes symptomatiques, etc.
  • Bons réflexes : porter un masque couvrant à la fois le nez, la bouche et le menton, se laver les mains régulièrement, éviter de toucher le visage, respecter les mesures de distanciation, télécharger l’application TousAntiCovid, s’isoler en cas d’exposition.
  • Personnes en situation de handicap : chaque service doit d’assurer que les consignes sanitaires leur sont accessibles. Sinon, des aides financières et des services de l’Agefiph et du Fiphfp peuvent permettre de réaliser les aménagements nécessaires.
  • Personnes à risque de forme grave de Covid (femme enceinte ou personne de 3e âge) : il faut leur faire porter un masque à usage médical.

Comment préparer une visite d’aide domicile en période de Covid19 ?

Avant d’arriver chez la personne, il faut :

  • Préparer les documents obligatoires comme le justificatif de déplacement.
  • Préparer des équipements de protection individuelle (blouses à usage unique, masques, gants, etc.)
  • Se renseigner sur l’état de santé du bénéficiaire ainsi que sur celui de ses proches
  • Prévoir des protocoles d’intervention pour la COVID-19
  • Éviter les voitures en commun pour privilégier la voiture, le vélo ou la marche dans la mesure du possible.
  • Nettoyer le téléphone avec des lingettes ménagères par exemple.

Comment réaliser une visite d’aide à domicile en période “COVID” ?

  • Avant d’arriver chez le bénéficiaire, il faut téléphoner pour lui faire ouvrir la porte de l’immeuble s’il vit dans un appartement, porter un masque chirurgical en plus d’une blouse à usage unique, se laver les mains à chaque suspicion de contamination, et nettoyer les surfaces de contact.
  • Pour ce qui est des tâches d’aide à la personne, il faut se laver les mains avant et après l’intervention, se mettre sur le côté et non en face pour nourrir le bénéficiaire, réduire l’effort physique pour éviter les malaises liés au port de masque.
  • À la fin de l’intervention, il faut retirer les protections et utiliser le gel hydroalcoolique.

Comment se comporter après une visite à domicile ?

Une fois la journée de travail terminée, les personns intervenant dans l’aide à domicile doivent nettoyer leur téléphone portable et les éléments manipulés dans la voiture (levier, volant, etc.), le cas échéant. Dès qu’ils sont à la maison, il est crucial de laver leurs vêtements et de ranger les éléments comme le manteau, l’écharpe, le bonnet, le pull en laine dans un espace à part.

Très important

En période de saturation des hôpitaux, de nombreuses maladies ou affections qui touchent les personnes ayant besoin d’aide à domicile ne sont pas traitées et considérées avec le sérieux qui devrait être. L’aide à domicile est le premier échelon de la détection de bobos, maladies, évolutions d’affections qui peuvent dégénérer. En période de COVID19, les Aides à Domicile et Aides à la Personne doivent redoubler d’attention pour détecter ces problèmes mais aussi les problèmes psychologiques causés par les mesures de confinement, isolement et “vie sous masque” qu’imposent les pouvoirs publics.

A propos de Précautions anti COVID pour les aides à domiciles

Commenter, poser une question