Incontinence après opération des hémorroïdes

Les hémorroïdes, tout le monde en a. Mais les opérés des hémorroïdes sont ceux dont cette partie anatomique est extrêmement volumineuse. L’incontinence fécale qui s’ensuit est gênante mais se soigne parfaitement.

Hémorroïdes ou maladie hémorroïdaire ?

Au moment de la défécation, on constate un léger gonflement des veines de la région anale. Ce sont les hémorroïdes. Certaines d’entre elles restent dilatées en permanence. On parle alors de maladie des hémorroïdes. Présence de sang rouge vif dans les selles, démangeaisons anales et inconfort en position assise en sont les principaux symptômes. Les hémorroïdes dites « externes » sont positionnées à l’orifice de l’anus, et celles dites « internes » sont localisées dans la partie interne du rectum. Les hémorroïdes internes forment généralement une certaine protubérance qui peut évoluer au fil du temps. A un stade avancé, celle-ci peut sortir de l’anus lors de la défécation et revenir à sa position initiale ou non.

En quoi consiste une opération des hémorroïdes ?

Le recours à une opération des hémorroïdes est généralement indiqué lorsque la protubérance a atteint une taille importante. Les personnes en souffrant calment effectivement les crises avec des médicaments en vente libre ou divers soins de grand-mère. En parlant d’opération des hémorroïdes, on fait souvent référence à une hémorroïdectomie classique. Cette technique dite de Milligan et Morgan consiste à retirer le paquet veineux, avec une petite partie de peau et de muqueuses. L’opération se fait généralement sous péridurale ou sous anesthésie générale. Le patient est hospitalisé entre trois à cinq jours. Selon le cas, on peut recourir à une opération de Longo qui consiste à remettre en place les hémorroïdes internes. Elles seront fixées dans le rectum et leur volume sera réduit.

Le risque d’incontinence anale après une opération des hémorroïdes

Selon les statistiques, l’hémorroïdectomie est une opération bien tolérée par les patients. La présence de germes, dû à la proximité de l’anus, est la principale source des complications. La durée d’une hospitalisation pour une opération des hémorroïdes ne dépasse généralement pas les cinq jours. Le patient pourra effectivement rentrer chez lui après les premières selles. Pour réduire les risques d’infection et la douleur, un traitement antalgique et anti-inflammatoire lui sera prescrit. Les jours suivants l’opération, il pourra quelques fois présenter un léger saignement, dû à un défaut de cicatrisation. Il est également possible qu’il souffre d’incontinence fécale. Les muscles qui servent à retenir les selles ont en effet souffert pendant l’opération. Mais la capacité à se retenir devrait revenir au fil des jours.

Conduite à tenir face à une incontinence fécale persistante

Une incontinence fécale dans les jours qui suivent une chirurgie hémorroïdaire est tout à fait normale. Si elle dure trop, c’est que la cicatrisation des plaies prend du temps. Il faudra donc prendre les mesures nécessaires. Les bains de siège sont conseillés pour optimiser le processus de cicatrisation. De même, le régime alimentaire devrait privilégier les aliments favorisant le transit. Exit les substances irritantes : piment, café, épices… Pour déféquer plus facilement, n’hésitez pas à prendre un laxatif doux. La continence redeviendra normale lorsque les plaies auront complètement cicatrisé.

A propos de Incontinence après opération des hémorroïdes

Commenter, poser une question