Douche à l’italienne pour personne dépendante ou âgée

Les personnes âgées ou à mobilité réduite ont généralement besoin d’équipements et d’aménagements qui offrent certaines garanties de confort et de sécurité tout en étant faciles d’utilisation. Les douches ne dérogent pas à cette règle. En l’occurrence, les douches à l’italienne sont particulièrement adaptées aux personnes du troisième âge. Elles sont faciles à entretenir, car installées au même niveau que le sol. Par ailleurs, elles sont équipées d’un siège pliable et de barres d’appui, ce qui en fait une solution idéale pour les seniors.

Le terme « douche à l’italienne » est sans doute très usuel, mais à quoi est-ce qu’il renvoie concrètement ? Tout appartement peut-il être doté d’une douche à l’italienne ? Faut-il l’installer soi-même ou solliciter l’aide d’un professionnel ? Nous faisons un zoom complet sur ce type d’aménagement, histoire d’y voir plus clair.

Douche à l’italienne : définition

Inspirée des salles de bain de la Rome Antique, la principale caractéristique d’une douche à l’italienne est que le receveur est directement intégré au sol. Dans sa version originale, la douche à l’italienne n’a pas de porte. Elle est carrelée du sol aux murs et comprend une légère pente au sol pour faciliter l’écoulement de l’eau.

Cela dit, on retrouve également des modèles fermés ou semi-ouverts. Toujours est-il que les deux facteurs les plus importants d’une douche à l’italienne sont le bon écoulement de l’eau et l’imperméabilité de la douche. Pour effectuer l’installation selon les règles de l’art, il est conseillé de solliciter les services d’un professionnel, surtout si on n’a pas suffisamment d’expérience dans le domaine.

Avantages d’une douche à l’italienne pour personnes âgées

Moderne, classique et élégante, la douche à l’italienne offre divers avantages aux personnes âgées. Primo, son siège pliable et ses barres d’appui représentent un véritable atout pour les personnes âgées. Secundo, elle peut s’adapter à tous les espaces et à tous les budgets. Par ailleurs, l’entretien d’une douche à l’italienne est très facile, car le receveur se trouve à ras le sol.

Si en plus le sol de la douche est couvert par un revêtement antidérapant, elle n’en sera que plus confortable et sécurisée ; permettant ainsi d’éviter les glissades et les chutes. La douche à l’italienne permet toutes ces modifications. De plus, le pommeau de douche peut être fixé à un auteur accessible aux personnes âgées. Il en va de même pour le mitigeur thermostatique.

Installation et contraintes techniques d’une douche à l’italienne

Contraintes techniques

Pour réussir l’installation d’une salle de bain à l’italienne, le sol doit être assez profond. Cela permet de bien encastrer le siphon et de garantir le bon écoulement de l’eau. L’idéal serait d’effectuer l’installation dès la construction du logement, car après, le problème de profondeur (justement) se pose. Comme solutions, le technicien peut décider de surélever la douche en créant une marche. Il peut aussi choisir de rehausser tout le sol de la salle de bain.

Installation proprement dite

Si vous choisissez d’installer vous-même votre salle de bain à l’italienne, vous devez préparer tout le matériel nécessaire avant de commencer. À titre d’indication, les receveurs sont généralement proposés en résine, en céramique, en acrylique, et en pierre naturelle. Quelque cinq étapes suffisent pour compléter l’installation.

Étape 1 : Choisir l’emplacement de votre douche à l’italienne et concevoir le décaissement et le système d’évacuation.

Étape 2 : Installer le receveur à carreler en posant au préalable le soubassement.

Étape 3 : Adapter le système d’évacuation à la bonne hauteur. Pour ce faire, il faut poser le support de grille dans le corps du siphon et laisser 3 mm pour la colle, puis scier l’excédent.

Étape 4 : Assurer l’étanchéité. Pour cela, il faut appliquer un produit d’étanchéité en périphérie du receveur en dépassant sur le mur.

Étape 5 : Poser le carrelage. Comme bonnes pratiques pour réussir un carrelage simple, vous pouvez utiliser une mosaïque et une colle de carrelage adaptée.

Prix d’une douche à l’italienne

La somme que vous allez dépenser pour réaliser votre salle de bain à l’italienne dépend finalement du type de matériau utilisé. La gamme de produits pour cette salle de bain est en effet très large et chacun peut choisir en fonction de ses moyens.

  • Le receveur extra-plat : 120 à 620 €,
  • La colonne de douche : 300 à 650 €,
  • Le carrelage : 25 à 30 €/m²,
  • Les parois de la douche à l’italienne : 200 à 550 €,
  • La main-d’œuvre : à partir de 500 €.

Attention bien évidemment aux joints et à la manière dont ils sont faits. Veillez à ce que tout soit bien sec avant d’utiliser la douche et vérifiez bien le travail avant de payer. Si le travail est bâclé, vous ne tarderez pas à avoir de gros ennuis d’humidité.

Enfin, pour l’entretien, il est conseillé de souvent, après une douche, passer quelque chose sur les parois pour que l’eau descendent plus vite (réglette en plastique ou éponge)

A propos de Douche à l’italienne pour personne dépendante ou âgée

Commenter, poser une question