Chutes des personnes âgées

Les chutes sont la première cause de mortalité chez les plus de 65 ans, avec environ 15000 décès par an !

Chaque année, plus de 400000 personnes âgées chutent, notamment chez elles.

Concrètement, au niveau des statistiques, les chutes concernent 35 % des 65-79 ans, 45 % des 80-89 ans et 55 % des personnes âgées de plus de 90 ans !

Origines des chutes chez les personnes âgées

Troubles de la vue, de l’ouïe, des muscles peuvent provoquer des chutes.

Un manque de muscles, suite à une hospitalisation, peut aussi être à l’origine de chute.

L’hypertension est aussi souvent la cause de chutes chez les personnes âgées.

Souvent aussi, un lever trop rapide d’un fauteuil ou du lit, sans laisser le temps au cerveau et au corps de “prendre conscience” du passage d’une position allongée à une position assise puis debout est à l’origine d’une chute.

Bien sûr aussi, les maladies de Parkinson ou Alzheimer sont à l’origine de multiples chutes de personnes malades.

Les chutes peuvent en outre être causées par un mauvais aménagement du lieu de vie des seniors ou le port de chaussures non adaptées. La consommation d’alcool et de certains médicaments peut impacter l’équilibre et donc être à l’origine de chutes chez les personnes âgées.

Conséquences des chutes

Les conséquences des chutes des personnes âgées sont directes et indirectes et néfastes pour leur santé.

Directement, les statistiques indiquent qu’une chute sur douze provoquerait une fracture, principalement, à 33%, la fracture du col du fémur (50 000 fractures du col du fémur chaque année en France).

Une chute c’est aussi souvent des dégâts à la tête ou aux mains (avec aussi un risque important de fracture du poignet).

Une personne âgée qui chute, c’est aussi une personne qui PERD confiance en elle, en sa capacité de marcher, de se déplacer et donc qui a de fortes chances de RECHUTER rapidement (risque multiplié par 20). C’est quelqu’un qui va arrêter de bouger, qui va donc moins faire d’exercice, ce qui est TRES MAUVAIS pour sa santé !

Si la chute a touché le visage, on a alors souvent une personne qui va avoir peur de son apparence et donc se cacher donc moins communiquer et arrêter toute vie sociale.

Une chute va donc avoir AUSSI des conséquences indirectes très mauvaises sur la santé des personnes âgées.

On distingue au niveau de la prise en charge médicale, 3 types de chutes chez les personnes âgées.

  • chute lourde quand la personne tombe violemment (suite à un choc par exemple)
  • chute molle quand la personne âgée arrive à se retenir ou à freiner sa chute
  • chute syncopale quand un malaise ou une perte de connaissance provoque la chute

Que faire en cas de chute d’une personne âgée ?

Bien évidemment, il faut réagir vite en cas de blessure. Si la personne âgée vit seule il faut donc avoir un dispositif (téléalarme ou téléassistance par exemple) pour être au courant très vite et que les secours arrivent (de nombreuses personnes âgées chutent, sont incapables de se relever et restent des heures par terre, avec de graves conséquences non seulement physiques mais aussi psychologiques..).

Que la personne qui a chuté se soit relevée ou n’ait rien en apparence ou aille à l’hôpital, il faut un bilan médical complet afin de déterminer concrètement quelles ont été LES CAUSES de la chute, sachant qu’il peut y en avoir plusieurs.

ENSUITE, et ceci est souvent négligé, il faut mettre en place un “système” pour éviter d’autres chutes mais aussi pour rassurer la personne, lui redonner une confiance en ses moyens.

Des aides existent pour aménager un logement afin de limiter les chutes et leurs conséquences.

Il faut aussi observer la personne âgée dans ses actes quotidiens et faire en sorte qu’elle continuer de bouger sans se laisser aller et qu’elle ne se repose par complètement sur une canne ou un déambulateur qui signifieraient une perte d’autonomie définitive. Il est parfois difficile de doser ceci.

A propos de Chutes des personnes âgées

Commenter, poser une question