Téléalarme téléassistance : comment ça marche ?

Certaines personnes âgées ou handicapées choisissent de vivre seules. En cas de problème comme une chute, un malaise, il peut être difficile d’être averti du problème et donc de leur porter secours. C’est pour cela qu’on insiste souvent sur l’importance pour ces personnes de souscrire à une téléalarme ou téléassistance afin que les secours arrivent à temps.

Quelle différence entre une téléalarme et une téléassistance ?

Il n’y a pas de véritable différence entre les deux car les deux mots illustrent la même réalité. Ce sont des services qui permettent de porter assistance aux seniors ou aux personnes handicapées en cas de chute ou de malaise. Ces personnes peuvent ainsi continuer à vivre chez elles en étant sûres de bénéficier d’une aide rapide en cas de problème.

Comment marche la téléassistance ou la téléalarme ?

Il s’agit d’un service qui permet de mettre en contact une personne âgée avec un téléopérateur en cas de chute ou de malaise. Le service est opérationnel tous les jours et 24h/24.  La téléalarme se porte sur la personne, soit au poignet, soit au cou (même s’il existe d’autres systèmes dont nous parlons plus bas). Il faut juste que le patient puisse l’activer facilement en appuyant sur un bouton. Il est important de la porter à tout moment de la journée et de la nuit.

Lorsque l’alarme est activée, le téléopérateur fait appel à un membre de la famille dont le contact est enregistré dans le contrat. Il est également possible que l’opérateur envoie le SAMU ou les pompiers au domicile de la personne âgée, après avoir évalué sa situation.

Qui peut avoir une téléalarme ou téléassistance ?

Les personnes qui sollicitent le plus ce type d’installation sont les personnes handicapées ou d’un âge avancé. Même les personnes vivant seules peuvent faire installer ce dispositif dans leur logement.

Comment bénéficier d’une téléalarme ou téléassistance ?

C’est assez simple d’avoir un dispositif de téléassistance ou de téléalarme à la maison. Il suffit de contacter un organisme qui s’en charge comme les structures associatives, les sociétés privées dont les banques, les assurances et même dans certaines communes. Cependant, nous vous conseillons de vous rapprocher de la mairie de votre ville pour avoir les adresses de ces organismes et même pour bénéficier d’une aide. Ceux qui bénéficient d’une allocation personnalisée d’autonomie peuvent parler à une équipe médico-sociale.

Comment bien choisir sa téléalarme ou téléassistance ?

Avant de choisir sa téléalarme ou téléassistance, il faut tenir compte de plusieurs critères.

Réfléchissez et ne vous laissez pas embobiner par les sociétés de téléalarmes qui sont particulièrement agressives (et passent parfois même par des assistantes sociales rémunérées au pourcentage des ventes !!). Commencez par comparer plusieurs entreprises sur leurs offres. Vérifiez s’il y a une possibilité de résilier le contrat facilement et si le contrat a une durée déterminée.

Si la personne est de faible constitution, vérifier qu’elle peut porter le dispositif (pendentif, montre, ceinture) facilement.

L’un des critères les plus importants est également le prix des prestations de téléalarme. Ne vous laissez pas séduire par des tarifs bas. Vérifiez bien ce que le paiement implique des services comme l’installation et les frais administratifs pour ne pas avoir de surprises désagréables plus tard. Faites aussi attention aux options que vous choisissez. Posez-vous la question de savoir si vous en avez vraiment besoin. Enfin, assurez-vous que l’entreprise prenne en charge la maintenance et la réparation des équipements.

Enfin, vérifiez l’ « étendue » du service. Beaucoup de services ne fonctionnent que sur UN département. Si la personne qui a besoin d’une téléalarme part pendant l’été ou l’hiver, elle ne sera alors plus « couverte » par le système et devrai donc avoir une deuxième téléalarme.

Quels sont les types de téléalarme ou téléassistance ?

En fonction de vos besoins et de l’entreprise contactée, vous avez plusieurs types de téléassistance ou téléalarme. Vous avez la téléassistance classique (au cou, au poignet), médicalisée ou mobile, la visio-assistance, le détecteur de chute. 

A propos des systèmes classiques, il existe une solution simplissime qui consiste à avoir un téléphone spécial « seniors » avec de grandes touches et au dos un bouton d’alerte.

Quand la personne appuie sur ce bouton, une alerte retentit, un sms part à un numéro pré-enregistré et un numéro pré-enregistré est appelé.

Ce type de téléphone coûte environ 30 euros et peut remplacer un système de téléalarme + coûteux.

Vous pouvez aussi avoir désormais une téléassistance avec des capteurs et un boîtier. Vous n’avez pas besoin d’appuyer sur un bouton pour contacter les secours. Tout se fait automatiquement. Les capteurs identifient vos mouvements habituels. S’ils constatent des mouvements inhabituels, les secours sont appelés. Vous pouvez grâce au boîtier communiquer avec le centre d’appels.

Attention toutefois à cette solution car elle peut déclencher une alerte alors que rien de grave n’a eu lieu. Si un jour par exemple, la personne se lève plus tard que d’habitude, alors, l’alerte peut se déclencher.

Par ailleurs, l’installation des capteurs et du système peut « défigurer » un intérieur

Quels sont les avantages de téléalarme ou téléassistance ?

Les avantages de la téléassistance et de la téléalarme sont nombreux. La famille de la personne âgée sait qu’en cas de problèmes, une personne peut lui venir en aide. La personne âgée se sent plus en sécurité, sachant que les secours vont intervenir rapidement s’il a un malaise. De plus, vous évitez les séjours fréquents dans les hôpitaux.

N’oubliez pas que les chutes sont la principale cause d’hospitalisation et de décès des personnes âgées ! Et souvent car les interventions tardent.

Quels sont les prix  de la téléalarme ou téléassistance ?

Les prix de ces services dépendent d’un prestataire à un autre. Mais ce sont les entreprises privées qui proposent le plus ce type de prestation. Pour un abonnement mensuel, il faut compter entre 25 et 50 euros.

Plus précisément, le matériel de téléassistance est loué et son prix varie selon le type de prestation choisie :

  • téléassistance à domicile : environ 30 € par mois,
  • téléassistance mobile : entre 50 à 70 € par mois,
  • téléassistance médicalisée : entre 30 et 40 € par mois.

..prix comprenant l’abonnement, la location, la maintenance.

Au 1er versement, il faut aussi payer les frais de mise en service et une caution pour le matériel de location.

Souvent, les banques comme le Crédit Mutuel en province, ont des offres assez intéressantes.

Important !

La téléassistance et la téléalarme sont des systèmes de surveillance des séniors qui peuvent être pris en charge par l’Allocation personnalisée d’autonomie et sont éligibles au crédit d’impôt de 50%. Les mairies peuvent aussi vous aider sous certaines conditions à payer les frais d’abonnement ou les frais d’installation.

Commenter, poser une question