Recueil du consentement pour la vaccination #Covid dans les Ephad

La campagne de vaccination contre la Covid19 va donc commencer en France par les EHPAD.

Ca c’est la théorie mais dans les EPHAD, les résidents ont peur de servir de cobayes et les statistiques indiquent que seulement 20% des personnes sont favorables à la vaccination.

Evidemment, comme la réalité des Ehpad (qu’on a découverte au niveau des medias à l’occasion de la pandémie alors que ça fait des années que la situation y est glauque) est cachée, personne ne dit que beaucoup des personnes qui y « survivent » voient le Covid comme une possibilité de mourir donc comme une « chance ».

Se faire vacciner et échapper à la mort ne ferait, à leur idée, que prolonger le calvaire et l’attente de la mort que ces personnes souvent oubliées vivent dans ces mouroirs.

Bien que l’Etat considère en général les personnes très âgées comme des enfants incapables de prendre une décision et de fait « irresponsables », il va quand même falloir recueillir le consentement des gens, dans les Ehpad, pour pouvoir les vacciner.

Et ce consentement doit être donné rapidement puisque les premières doses de vaccins Pfizer doivent être conservées à -70°C donc dans des conditions compliquées pour la plupart des Ephad. A partir du moment où le vaccin est livré à l’Ehpad par la plate-forme régionale de santé, le vaccin peut être utilisé pendant 5 jours.

Par ailleurs, un détail dont personne ne parle, est qu’une dose de vaccin est égale à 5 injections. Dès qu’elle est ouverte, on doit l’utiliser. Si on ne sait pas à l’avance combien de gens veulent être vaccinés dans un EHPAD, on peut rapidement gâcher des doses qu’on aura envoyées pour rien ..

Actuellement, les ARS (Agences Régionales de Santé) demandent aux directeurs des Ehpad de dénombrer les personnes qui seraient susceptibles de se faire vacciner pour prévoir d’envoyer les doses dès samedi 26 décembre maintenant que les autorités européennes ont donné leur accord.

Si le gouvernement communique sur le fait que les gens doivent demander à leur médecin habituel son avis sur le vaccin avant de se faire vacciner, comment faire dans les Ehpad où les médecins ne sont pas vraiment des médecins « de famille » mais des médecins de l’ensemble des résidents, souvent soupçonnés, à tort ou à raison, de céder à la facilité dans les conditions difficiles de leur travail.

Il semble bien qu’à l’image du début de la pandémie avec les masques, la logistique de vaccination des Ehpad soit elle aussi dans une confusion totale.

Commenter, poser une question